[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

The Zoo Robbery; Eversmile New Jersey; Firecracker; Lang lebe die Königin; Dave; Dogboys; Record City; Il maresciallo Rocca; Totò a Napoli; The Female Bunch; Highlander: The Raven; HDSP: Lov na drebni hishtnitsi; With Friends Like These; Natgwa bam; Damage; (more...)

Kyojin to gangu, Movie, 1958 IMDB

Pictures provided by: DidierF

Display options:

Also known as:

  • Giants and Toys
  • The Build-Up
  • Moloch i marionetki (Poland)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

DidierF FR

2015-08-07 00:06

Quote

[Image: masumura58kyojin001.jpg]

Depuis son premier film Kochizuke / Les baisers tourné l'année précédente, Yasuzô Masumura a utilisé deux fois Hitomi Nozoe mais ne la réunit à Hiroshi Kawaguchi que pour ce film-ci. Et cette fois, les deux jeunes acteurs (qui sont aussi jeunes mariés) auront à jouer un couple fort différent de celui dont le rôle les a fait se rencontrer. (Ben quoi ? Y a pas que chicomarx à être fleur bleue.)

Hiroshi Kawaguchi and Hitomi Nozoe, heros of Musumura's first movie, Kochizuke / Kisses, are reunited in Musumura's fourth, this one. They met one year ago for the better (the actors married for real few months after the release), they are now here for the worst (but Hiroshi and Hitomi won't divorce, chicomarx, don't worry).

The story is one of conquest of the market and struggle for hegemony between three candy and caramel makers, using all the necessary means to put the rivals on their knees. Aggressive advertising is one of the means, the one on which the movie insists.


C'est une histoire semi-délirante dans sa narration, et au fond très sérieuse dans son propos. Il s'agit de guerre économique entre trois fabricants de caramels japonais, et tous les moyens (on n'envisage ici que les moyens légaux) sont bons. On va jusqu'à fabriquer une vedette d'une petite idiote moche (Hitomi Nozoe, une performance que de l'enlaidir !) pour promouvoir les caramels "World". Mais la petite, amoureuse de Hiroshi Kawaguchi — c'est d'ailleurs en lui faisant miroiter qu'il pourrait l'aimer en retour qu'on a attiré la donzelle et qu'on li a fait accepter le rôle de figure publicitaire vedette —, la petite finit par comprendre qu'on se moque d'elle et, devenue star, rompt avec la compagnie, s'éloigne d'Hiroshi et vole de ses propres ailes. L'ambitieux Hiroshi la remplace dans les plus dégradantes fonctions d'amuseur pour vendre des caramels.

Il s'agit donc aussi de fabrication des idoles, et ici le photographe, cynique au possible, et jouisseur autant qu'il peut, joue un rôle très important. Manque de pot, les génériques étant ce qu'ils sont sur IMDb et ailleurs, je ne sais pas qui est l'acteur, et je le regrette, pas plus que je ne suis certain que c'est Michiko Ono qui joue la femme cadre du concurrent "Giant", bientôt maîtresse et probablement amoureuse d'Hiroshi qui est indécis et la laisse filer.

[Image: masumura58kyojin016.jpg]

Making false idols is part of the game and the photographer—whose actor's name I ignore, unfortunately—plays a big part in this, taking his toll at th same time, by boozing and consuming every and any young blood dreaming to become someone and trying to make connexions.

For it's also a story of victims of the rat race: masses cretinised by advertising, workers among which low, mid- et high level executives, men and women, being crushed by this endless war.


Car c'est aussi un film sur la course au profit et ses victimes, les masses manipulées par une publicité infantilisante et abrutissante, et les employés, à tous les niveaux, dont es vies sont broyées par la compétition économique. Le chef d'Hiroshi gagne tout au long du film un ulcère qui lui fera cracher le sang.

La construction est simple, les moyens sont sophistiqués et extrêmement inventifs. Je ne sais pas quel était l'état de la production publicitaire ciné-télé au Japon à l'époque mais il est possible que Masumura y ait emprunté une partie de sa syntaxe filmique.

Je trouve ce film épatant, quoiqu'une comédie extrêmement grinçante.

Fast, inventive, colourful, complex, this very bitter comedy is, for me, a complete succes.

[Image: masumura58kyojin133.jpg]

-- Last edit: 2015-08-07 05:22:49

DidierF FR

2015-08-07 00:07

Quote

… But already a page for IMPDb.org now:

Spreading ad leaflets:

[Image: masumura58kyojin053.jpg]

Tokyo Airport:

[Image: masumura58kyojin068.jpg]
[Image: masumura58kyojin069.jpg]
[Image: masumura58kyojin070.jpg]

sixcyl FR

2015-08-08 21:22

Quote

Belles images :)

LVCDC FR

2015-08-15 19:48

Quote

Merci DidierF pour cette trouvaille et le photoscope complet côté choses aériennes.
Ton clavier est aussi fâché avec les U (et qu'on li a fait accepter le rôle de figure publicitaire vedette) qu'avec les L (dont es vies sont broyées par la compétition ) [cette ligne s'autodétruira une fois les corrections effectuées].
Aircraft analysis on : http://www.impdb.org/index.php?title=Kyojin_to_gangu

-- Last edit: 2015-08-15 19:49:07

DidierF FR

2015-08-18 02:25

Quote

Merci, sixcyl.
Mais, et je le dis sans fausse modestie, avec Masumura c'est facile de capturer de belles images.

Ach, nein, pas de destructions des lignes, LVCDC !
Mon clavier est peut-être fâché avec nombre de lettres (certainement, même), mais il commence sérieusement à me fâcher. Va-t-il falloir que je rallonge de cinq minutes la relecture de mes petites élucubrations ? (J'ai horreur d'y revenir pour de fait ajouter un Edit, ça me navre à chaque fois.)

Que ta remarque sonne le début d'une ère nouvelle : à partir de main'nant, on ne trouvera plus de fautes de frappe dans mes paragraphes (juste des fautes d'orthographe).

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising