[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

Pulgil; Life-Size; Üç süpermen olimpiyatlarda; Çilgin kiz ve üç süper adam; Una sombra ya pronto serás; L'envahisseur; Giulia e Giulia; Re loca; Hundstage; Bullett Raja; Che fanno i nostri supermen tra le vergini della jungla?; The Leakers; Wonder Wheel; Jenaro el de los 14; Beware! The Blob; (more...)

Une semaine de vacances, Movie, 1980 IMDB

Pictures provided by: DIEHARD, DidierF

Display options:

Also known as:

  • Een week vakantie (Flemish title) (Belgium)
  • Um Olhar Para a Vida (Brazil)
  • Ferien für eine Woche (Germany)
  • En semestervecka (Swedish title) (Finland)
  • Lomaviikko (Finland)
  • Egy hét vakáció (Hungary)
  • Una settimana di vacanza (Italy)
  • Tydzien wakacji (Poland)
  • Uma Semana de Férias (Portugal)
  • A Week's Holiday (United Kingdom)
  • A Week's Vacation (USA)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

sixcyl FR

2006-07-27 20:39

Quote

Sorry dear Dieahard, but I think your pictures are slighty deformed (width)

antp BE

2006-07-27 20:43

Quote

I already notified him by email :D I said that he will correct that later ;)

-- Last edit: 2006-07-27 20:43:27

sixcyl FR

2006-07-27 21:08

Quote

I wonder why some has such problems?... with my computer , Interwind DVD and ACDsee for resizing, I have never this kind of matters

antp BE

2006-07-27 21:12

Quote

Actually I think it depends what you use for the captures.
I use Media Player Classic, and in all cases the DVD captures do not have the right ratio (but with divx/avi files it works fine) because it does not apply the same size to the capture than to what is displayed (I think).

garco NL

2006-07-28 17:01

Quote

With irfanview you can deform pictures in batch.

antp BE

2006-07-28 17:25

Quote

I usually open all BMPP files in PSP (with a drag & drop of all pictures in one time), then crop and resize each one and save by keeping same settings (it is quickly done), two icons to click, save to the same BMP, then when it is done I use PSP's batch convert to convert all BMP to JPEG.

citroxav FR

2006-08-03 22:45

Quote

Hello!
Did you notice the Skoda 110 parked behind the Simca 1307?

DidierF FR

2015-07-09 18:36

Quote

Deux photos annoncées manquent, et la plupart des autres sont déformées. Bon, je vais m'occuper de ça demain, si je peux proposer mieux. (Ah, au fait, faut que je vous parle d'un petit échange que j'ai eu avec Bertrand Tavernier il y a presque deux mois.)

DidierF FR

2015-07-10 21:41

Quote

Time-tagged, pics replaced—no HD stuff, but the original ratio and format are respected—and 5 captures added.

[Image: tavernier80semaine08.jpg]

est le 6ème long métrage de Bertrand Tavernier, qu'il a écrit avec sa femme Colo et Marie-Françoise Hans. La musique est de Pierre Papadiamandis (et les chansons de Claude Moine, Eddy Mitchell, quoi). L'admirable mise en image est de Pierre-William Glenn.

On pourrait résumer l'histoire en quelques mots : bref accès de dépression nerveuse chez une jeune prof' de français. C'est un peu plus que ça. C'est bien entendu beaucoup plus que ça. Mais c'est aussi ça. Et c'est l'occasion de questions, beaucoup, et de réponses, bien peu, comme dans la vie.

Nathalie Baye, à qui Tavernier donne ici son premier grand premier rôle, porte le film sur ses frêles épaules, et elle est formidable.

[Image: tavernier80semaine18.jpg]

Mais puisque Tavernier est un très grand réalisateur, il l'entoure de personnages aux rôles bien écrits joués par des acteurs excellemment dirigés et qui donnent le meilleur d'eux-mêmes : Gérard Lanvin, l'amant et ami de la petite prof, qui est parfois, par fulgurances, le porte-parole de Tavernier (du moins le supposé-je… En tout cas il pourrait être mon porte-parole) ; Michel Galabru, admirable en tout point, comme chaque fois qu'on lui demande quelque chose ; Philippe Noiret qui fait une brève apparition,

[Image: tavernier80semaine58.jpg]
(ici avec Galabru et Baye) reprenant son personnage du premier film de Tavernier, L'Horloger de Saint-Paul — car ce film-ci comme ce film-là sont ancrés dans Lyon et les campagnes alentour,

[Image: tavernier80semaine41.jpg]
[Image: tavernier80semaine60.jpg]
[Image: tavernier80semaine61.jpg]

et puis l'étonnante et rare Flore Fitzgerald,

[Image: tavernier80semaine31.jpg]
qui délivre de très fortes lignes à la fin,

et un bon Philippe Léotard, lui-aussi contenu et dirigé,

[Image: tavernier80semaine16.jpg]
prouvant qu'il pouvait être un grand acteur… Il a un échange avec Nathalie Baye — il est le médecin qui va "arrêter" Laurence la prof pour une semaine — qui contient des lignes qui rendent nostalgiques à plus d'un titre :

Le docteur (Léotard) — On leur apprend toujours Heredia aux potaches ? (Déclamant) "Le fond vermiculé du pâle madrépore"…
Laurence (Baye) — On les envoie directement à l'usine.

On ne leur apprend plus Heredia. Ils vont directement à l'université puis au chômage. Et il n'y a plus d'usines.

… Et puis un hommage à Jean Dasté qui joue le père de Laurence :

[Image: tavernier80semaine53.jpg]

Vous ai-je dit que Lyon jouait un rôle important dans le film ?

[Image: tavernier80semaine70.jpg]
[Image: tavernier80semaine71.jpg]
[Image: tavernier80semaine72.jpg]

Ça fait du bien de sortir de Paris sans nécessairement échouer à Marseille.

Another gem polished by the man who is probably our (French) greatest living director. Intelligent story-telling, thought-provoking situations, and for each player, one of their greatest achievements.

Une petite Fiat en passant ?

[Image: tavernier80semaine68.jpg]
[*] 01:25:10

-- Last edit: 2015-07-10 21:48:27

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising