[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

Phobia; Yam yeung lo 2: Ngo joi nei joh yau; Yam yeung lo 3: Sing goon fat choi; Gone Girl; The Walking Target; Livet går vidare; Mean Mother; Profilage; Cinerama Holiday; Air Patrol; White Sands; Ging bin; Jungle Cruise; Kuujin; Escapada Final (Scapegoat); (more...)

Avant le déluge, Movie, 1954 IMDB

Pictures provided by: DidierF

Display options:

Also known as:

  • Voor de zondvloed (titre flamand) (Belgium)
  • Vor der Sintflut (Germany)
  • Før syndfloden (Denmark)
  • Ennen vedenpaisumusta (Finland)
  • Prin ap' ton kataklysmo (Greece)
  • Özönvíz előtt (Hungary)
  • Prima del diluvio (Italy)
  • Na ons de zondvloed (Netherlands)
  • Przed potopem (Poland)
  • Antes do Dilúvio (Portugal)
  • Före syndafloden (Sweden)
  • Before the Deluge (USA)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

DidierF FR

2015-10-30 12:12

L'avocat défroqué André Cayatte a signé

[Image: cayatte54avant02.jpg]

(quel beau titre !), un de ses premiers films réquisitoires (ou plaidoyers, plutôt). Et malgré le ton sentencieux et une lourdeur argumentative certaine, c'est, une fois ça mis de côté, un bon, voire un très bon film.

L'histoire est celle d'un meurtre et d'un assassinat commis par des lycéens "qui ont (ou n'ont pas encore) 17 ans", et une lycéenne complice "qui n'a pas encore 17 ans" (l'actrice Marina Vlady n'a en fait pas encore 16 ans au moment du tournage, ce qui lui permettra plus tard de raconter une amusante anecdote lisible ici).

On suit les événements à travers des flash-backs lors du prononcé du verdict d'un procès à huis clos, quatre ans après les faits.

Un des éléments passionnants du film, c'est ce côté chronique de 1950, où est posée avec acuité la terrible inquiétude provoquée par le début de la Guerre de Corée. Mais tout le reste (hormis, à mon goût, ce que j'ai évoqué plus haut), mérite le détour, en particulier le poids subi et l'impuissance des jeunes face à leurs parents, la mère abusive Line Noro

[Image: cayatte54avant78.jpg]
(elle est limite géniale, une fois de plus),

le mercanti enrichi et trouillard Paul Frankeur, sa femme Isa Miranda et l'amant d'icelle, Jacques Castelot

[Image: cayatte54avant86.jpg]
(Castelot est splendide dans cette composition),

l'artiste "épuré" (5 ans de prison !) Balpêtré,

[Image: cayatte54avant61.jpg]
devenu antisémite halluciné (une composition extraordinaire),

et l'idéaliste doctrinaire,

[Image: cayatte54avant67.jpg]
père de fait absent, Bernard Blier (ses scènes avec sa fille Marina Vlady sont parmi les meilleures du film).

En face, les jeunes se réfugient dans le rêve et bientôt le vol pour servir le rêve, un vol qui tourne au plus mal. Ils sont incarnés par des acteurs débutants, empruntés, cherchant leur propre ton, ce qui contribue à exprimer l'écart avec les adultes qu'ils ont pour référence, joués par des acteurs chevronnés.

[Image: cayatte54avant58.jpg]
Hormis Roger Coggio, à gauche, et Marina Vlady, à droite, ni Clément Thierry, ni Jacques Fayet, ni Jacques Chabassol n'ont vraiment fait parler d'eux par la suite. Et pourtant…

L'excellent reviewer dbdumonteil rend brillamment justice à ce film sur IMDb, insistant en particulier sur le saisissant côté "time capsule" de l’œuvre qui serait certainement la première chose qui vous frapperait à le voir.

Les seconds rôles, y compris Delia Scala dénudée et doublée (elle est des trois acteurs Italiens du film, co-production oblige), sont à la hauteur, en particulier les flics Marcel Pérès et André Valmy. On voit Gérard Blain en petite frappe lycéenne politisée.

Voilà. Scénario de Cayatte et Charles Spaak, dialogues de Spaak, belle photo de Jean Bourgoin, musique de Georges Van Parys. Tourné aux "Studios-Paris-Cinéma, Billancourt".

Notwithstanding some sanctimonious tone in the opening and closing sequences, a great story, very well told, shown and acted, by a bunch of experienced French actors—Bernard Blier, Line Noro and Jacques Castelot really hit here—and a bunch of youngsters, most of them forgotten but Marina Vlady.

Aside the story, the context—creeping anxiety born from the beginning of the Korean War—makes of this André Cayatte's movie a real 'time capsule'. It really deserves a watch and a re-appreciation.


Laissé pour compte, un tracteur dans la grasse campagne :

[Image: cayatte54avant14.jpg]

Pour IMPDb.org, deux vues :

[Image: cayatte54avant50.jpg]
(faussement appelé "Gloster Meteor" par les lycéens ; un Mystère II ou IV ?)

et

[Image: cayatte54avant51.jpg]

Des Venom ?

-- Last edit: 2015-10-30 12:18:17

LVCDC FR

2015-10-30 18:53

Cher Didier,
ce n'est pas bien de susciter de telles envies de projection alors que je manque de temps pour mon sacerdoce initial ;-)
Aircraft at IMPDB : http://impdb.org/index.php?title=Avant_le_d%C3%A9luge

DidierF FR

2015-10-30 18:59

Nan mais, LVCDC, le film mérite d'être vu mais certainement pas pour ses "scènes aériennes" (2 fois deux secondes !).

… Un "Mistral", donc. Je me demande si je savais seulement que ça existait.

sixcyl FR

2015-10-30 20:40

DidierF wrote … Un "Mistral", donc. Je me demande si je savais seulement que ça existait.


...mais plus connu sous le nom d'origine: De Havilland DH100 Vampire, que l' Armée de l'Air utilisa aussi avant de passer commande de la version fabriquée en France sous licence De Havilland par la SNCASE. ;)

electra225 IT

2017-12-14 22:32

What a beautiful movie !!! I really enjoied a lot watching it tonight...

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising