[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

Muqaddar Ka Sikandar; The Affair; Body Puzzle; Deck the Halls; The Playboys; For Love, We Can; Che Dio ci aiuti; The Hot Box; Dora and the Lost City of Gold; Die Gejagten; Afsana Pyar Ka; Sometimes Aunt Martha Does Dreadful Things; Simple Men; Det hændte i København; Stay Tuned; (more...)

Mémoires d'un flic, Movie, 1956 IMDB

Pictures provided by: DidierF

Display options:

Also known as:

  • Memories of a Cop
  • De herinneringen van een politieinspecteur (Flemish title) (Belgium)
  • Memoari jednog zace (Yugoslavia)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

DidierF FR

2015-10-05 06:14

Quote

[Image: foucaud56mmoires002.jpg]

Un film de Pierre Foucaud, écrit par Jean Halain. (Et je ne sais pas pourquoi IMDb ajoute André Hunebelle comme co-réalisateur, je n'en trouve pas trace ailleurs).

Michel Simon joue le rôle du commissaire Dominique, héros du film. Les méchants sont des méchantes, Suzy Prim (vraiment, je me demande comment elle a pu tourner autant de rôle importants), Pascale Roberts (qui était déjà de Série noire tourné quelques mois plus tôt, dans un même rôle de prostituée/entraîneuse, mais ici son rôle est plus développé à tout point de vue), et des mâles ignobles, assez réussis d'ailleurs, Henri San-Juan le chef racketteur, Marcel Lupovici (Francis "le Gitan", qui outre malfrat, fait aussi indic'), Pierre Grasset (l'inspecteur Théo, flic ripou). Et puis il y a les entre-deux, qui finissent mal, Dinan le patron de boîte racketté qui craque mais meurt, et l'étonnante figure (au propre comme au figuré) de Fred joué par Michel Jourdan,

[Image: foucaud56mmoires140.jpg]
l'homme à la Simca 8 Sport, ancien héros de la résistance, amoureux de la fatale Betty (Pascale Roberts), aimé de la pauvre barmaid (Christine Langier), tombé dans le milieu, qui a une voie de sortie mais est frappé par la fatalité (sans trop de chichis ni d'invraisemblance).

On a encore Jacques Ary (flic pas malin mais pas corrompu), Fernand Sardou (politicien visqueux), Françoise Fabian dans un rôle de potiche à deux répliques, et Catherine Sauvage qui chante une chanson (très faible) écrite par Aznavour, sur une musique de Louiguy qui a fait celle du film.

De la violence (avec, cette fois-ci, pas mal de réalisme, dont un meurtre par tir à travers une porte, enfin !),

[Image: foucaud56mmoires143.jpg]
… des poursuites en voiture, et, tout au long du film, un intéressant contrepoint — nous entendons le commissaire en faire le commentaire désabusé — sur la situation du flic qui veut faire son travail correctement, et qui doit louvoyer entre les pressions politiques, les tentatives de corruption, la bureaucratie, les tabassages, et les policiers corrompus.

Il y a des faiblesses dans le jeu et la direction d'acteurs (Prim, rhalala, mais aussi Simon, quelques fois) et dans le montage, mais ça n'en demeure pas moins un film intéressant et qui mérite d'être vu, je pense.

Nothing great here, but a good crime story, with generally good acting, realistic action, and not too many clichés. And after my third movie of his in a row, I can tell this Pierre Foucaud was not bad at telling stories, after all. He is completely forgotten nowadays, like many others and it is somewhat unfair.

Ah, zut ! Film tourné à Marseille et alentours, et aux Studios Francœur (Paris, 18ème). Pascale Roberts est habillée par Carven et Michel Jourdan par Ted Lapidus, il fallait qu'on le sache !

-- Last edit: 2015-10-05 06:25:36

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising