[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

Sometimes Aunt Martha Does Dreadful Things; Simple Men; Det hændte i København; Stay Tuned; Frk. Kirkemus; Three O'Clock High; City of Joy; Knight Moves; Polk County Pot Plane; Che Dio ci aiuti; The Merger; Sum 41: In Too Deep; Dos fieras indomables; Doctor Mordrid; Monster Island; (more...)

Adam est... Ève, Movie, 1954 IMDB

Pictures provided by: DidierF

Display options:

Also known as:

  • Homem ou... Mulher? (Brazil)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

DidierF FR

2015-09-27 20:22

Quote

Bon, alors, attention, nanar et ultra-rareté (plus quelques autres caractéristiques relativement intéressantes) pour ce…

[Image: gaveau54adam01.jpg]

… de René Gaveau. De qui ? René Gaveau ! Oui, bon, à moins que vous vous passionniez pour les directeurs de la photo qui ont eu des films à succès pendant l'Occup', il y a peu de chances que vous en ayez entendu parler.

C'est écrit par le polygraphe et romancier populaire Francis Didelot d'après un de ses romans. Et c'est fauché comme pas permis.

En plus, le sujet est "risqué" : le héros change tout simplement de sexe au bout du premier tiers du film. Homme et boxeur (amateur), il a soudain perdu tout goût pour les femmes. Alors, ben, après un mariage raté, ni une ni deux, il change de sexe (les moyens de l'entreprise sont pudiquement passés sous silence) entre les mains expertes de Balpêtré, savant génial et mufle insupportable.

Malgré l'amitié conservée de Gaston (Carmet), Charles devenu Charlotte a beaucoup de mal à faire admettre la nouvelle situation à sa famille et son épouse. Il, pardon, elle part à Paris pour être vedette d'un spectacle transformiste (encore un film de l'époque avec danseuses seins nus). Puis tout s'arrange puisque'elle rencontre un il qui était une elle et qui veut l'épouser. Elle accepte. Fin.

Ultra-fauché dans la réalisation, pas beaucoup plus riche dans l'écriture : c'est pitié d'entendre dévider une série de jeux de mots et d'à-peu-près. Toutefois, c'est fort peu égrillard, relativement pudique, pas vulgaire donc, malgré les possibilités du sujet. Et c'est une source complémentaire d'ébahissement que de voir là-dedans, outre Michèle Carvel dont ce fut le seul film (elle n'est pas nulle), Jean Carmet pas tout à fait à ses débuts mais dont c'est certainement le premier rôle "important", mais surtout Thérèse Dorny et Mireille Perrey qui furent si importantes dans la comédie des années 30 et 40 (je ne vous fais pas la liste de leurs films mais cherchez dans notre base, déjà, et vous comprendrez), René Blancard, Jean Tissier et Antoine Balpêtré (même remarque que pour les précédentes… Les voir ici après de si fortes présences dans la décennie précédente !), et Numès Fils, Nastorg, Robert Lombard, et Anouk Ferjac au rôle tartignole, et le chansonnier Robert Rocca qui n'est pas ici pour faire rire…

Ça nous fait un film à peu près nul, mais plutôt relativement pas trop mal joué… Étrange, décidément.

Something strange, à la Ed Wood, a story about a man becoming a woman, but not the absolute turkey, though a turkey nevertheless.

Ah pardon, IMDb m'a enduit d'erreur :

[Image: gaveau54adam01b.jpg]
c'est bien Micheline Carvel, et non "Michèle", qui tient le rôle principal dans ce film aux côtés de Jean Carmet. Je n'en sais pas plus sur elle pour autant. Il semble que ce soit le seul film auquel elle est fait don de sa souriante et assez sculpturale présence.

Bon, assez pour ce film.

[Image: gaveau54adam03b.jpg]

-- Last edit: 2015-09-27 20:44:45

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising